En France, le marché du vélo se porte comme un charme avec 2,782 millions de vendus en 2017 pour un chiffre d’affaires de 1,278 milliard d’euros. L’électrique (VAE) explose.

Les Français aiment le vélo et ne se privent pas pour enfourcher des cycles neufs comme l’attestent les chiffres du dernier Observatoire du cycle 2017. Ainsi, sur l’ensemble de l’année dernière, quelque 2,782 millions de vélos ont été vendus, pour un chiffre d’affaires de 1,278 milliard d’euros (vs 1.166 milliard d’euros en 2016, +9,6%), auxquels s’ajoutent 749 millions d’euros de pièces détachées et accessoires (vs 706 millions en 2016, +6%).

Les détaillants spécialistes toujours en tête

Sur le marché de la vente et de la réparation de cycles, les détaillants restent les nombreux en nombre avec quelque 2.775 boutiques recensées en 2017. Ces détaillants sont à 64% des spécialistes à 100% de la petite reine. 21% cumulent le vélo avec des cycles motorisés ou de la motoculture, 10% sont des loueurs et autres sports, et 5% des prestataires de services à domicile ou en atelier. Parmi l’ensemble de ces détaillants, la majorité (64%) exercent sur des surfaces de 50 à 150m², 20% sur des surfaces inférieures à 50m², et 16% sur des surfaces de plus de 150 à 250m².

En terme de parts de marché au regard du chiffre d’affaires, les détaillants sont également en tête du secteur avec 55% (+6% de CA en un an). Viennent ensuite les magasins multisports avec 32% de parts de marché (+9% de CA en un an), les acteurs internet avec 8% de parts de marché (+22% de CA en un an), les grandes surfaces alimentaires avec 4% de parts de marché (+33% de CA en un an), et les grandes surfaces diverses avec 1% de parts de marché (+50% de CA en un an).

En terme de parts de marché en volume, ce sont cette fois les magasins multisports qui se taillent là aussi la part du lion avec 64% (+1,4% en un an). Viennent ensuite les magasins détaillants spécialistes avec 19% de parts de marché (-3,4% en un an), les grandes surfaces alimentaires avec 13% de parts de marché (-4,7% en un an), les acteurs d’internet avec 3% de parts de marché (+16% en un an), et les grandes surfaces diverses avec 1% de parts de marché (+28% en un an).

Ces quelques chiffres démontrent que si les détaillants restent toujours dans la course en terme de CA, en terme de volume, ils perdent du terrain face à de nouvelles concurrences, notamment sur internet, les plus gros volumes restant clairement écoulés par les magasins multisports.

Plus spécifiquement sur le marché des pièces détachées et des accessoires, les détaillants et les enseignes multisports sont par contre au coude à coude avec respectivement 34% et 35% de parts de marché en termes de CA. Internet reste en embuscade avec 28% des parts de marché.

Le marché de la VAE explose

Les courbes des ventes de vélos électriques explosent littéralement depuis quelques années. Alors qu’en 2007, le marché n’enregistrait que 10.000 ventes, depuis 2014, les volumes s’envolent : 102.000 en 2014, 134.000 en 2016 et 254.870 en 2017, soit une poussée entre 2016 et 2017 de +90% ! Sur l’ensemble des vélos électriques vendus en 2017, 86% soit 219.530 étaient des vélos de ville ou des VTC. Le reste, soit 35.340 unités, étaient des VTT.

En terme de chiffre d’affaires, la domination des détaillants est écrasante en raison essentiellement des services liés. En chiffre, sur un total de 399 millions de chiffre d’affaires en 2017, les détaillants totalisent 77% de parts de marché (+84% de CA en un an). Suivent de très loin les magasins multisports avec 15% de parts de marché (+168% de CA en un an), et à égalité à 4% de parts de marché les grandes surfaces alimentaires (+339% de CA en un an) et les grandes surfaces diverses (+54% de CA en un an).

Des prix moyens en forte croissance

En 2017, les prix moyens des vélos commercialisés ont enflé de +9%, à 459€. Dans le détail, les vélos électriques ressortent logiquement au top des prix moyens à 1.564€, suivis des vélos de course (1.404€), les VTT (396€), les vélos de ville (339€), les vélos pliants (333€), les VTC (330€), et les vélos enfants (113€). Les prix moyens par circuit de distribution s’étagent de 1.320e pour les détaillants, à 159€ pour les grandes surfaces alimentaires, en passant par 1.254€ pour internet et 225€ pour les grandes surfaces spécialisées.

En volume et en valeur, ce sont les VTC (-16% en volume et -29% en valeur) et les BMX (-34% en volume et -18% en valeur) qui souffrent le plus. Les vélos électriques et les pliants connaissent les meilleures évolutions tant en volume qu’en valeur.